gregoire-clinic

Joueurs professionnels, N40 français

Portrait, Grégoire Jacq

Grégoire Jacq, N40 français, 27 ans, habite à Bayonne. Sa fiche ATP (cliquez ici)
 
Comment ça a commencé le tennis pour toi?
À trois ans avec mon père qui jouait au tennis et qui était  – 2/6.
Quel a été ton parcours ?
J’ai joué au tennis, je n’étais pas très bon vers 13, 14 ans. Je n’étais pas du tout dans les meilleurs français. Je jouais dans mon coin. J’ai fait mon collège et mon lycée normalement. J’ai fait STAPS et comme Lucas Poullain, j’ai joué en équipe universitaire pendant un bon moment. Après je me suis lancé sur le circuit et je suis rentré dans les 332 ATP et pris mon meilleur classement français, 40ème.
Ton plus beau souvenir ou ta plus belle victoire au tennis?
Pour moi ce sont les matchs par équipe, et ce serait celui contre le TCP l’année dernière, où l’on a battu en double Gilles Simon et Jonathan Esseric, avec mon partenaire Benjamin Bonzi, en sauvant trois balles de match.
Quels sont tes points forts?
Le revers et le revers!!!
Tes ambitions futures?
Mon ambition est d’essayer de me maintenir à un bon niveau. J’ai passé mon diplôme d’entraîneur cette année, je vais progressivement changer de cap et de casquette.
Est-ce que tu pratiques d’autres sports ou activités?
Je me suis inscrit au foot cette année au Baiona FC, c’est très sympa. J’ai commencé quelques entraînements, ça change beaucoup par rapport au tennis. J’aime la musique aussi, j’en fais un peu, de la guitare.
Est-ce que tu aurais quelque chose à partager avec nous ou à partager avec des jeunes qui auraient envie de devenir professionnel?
C’est très dur c’est très beau!! Difficile d’y arriver. C’est un travail très long, de tous les jours, il faut être très courageux mais c’est sûr que cela mène à de très belles expériences.
 
gregoire-jacq

Vous aimez cet article ? Partagez le.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Retour haut de page